2009-13 Casim 15/11

Classé dans : 2009, BDL TT 2000's | 0

 

valé :

c’était tip top !
enfin un parcours complet :
sec, mi-sec, entre 2 en sous bois, mouillé en forêt, gravillons, boue, cour de ferme, cour de ferme en impasse avec chiens……….

easy a quand même précisé, je me suis gourré 2 ou 3 fois !
ben oui, tu sais , quand on te croise, on voit bien

super virée, retour 23h30, sps vite fait, 300 bornes, ça le fait
merci easy (qui bosse pô à la sncf heureusement ).

jean :

Super.
Bon, on a eu un peu de mal à se trouver, mais ça s’est réglé à coup d’indemnités liquides
C’est vrai qu’on a eu droit à tout, allers, retours, belote, re-, …

Super parcours, je retiens :
– Limerzel-Caden-Beganne-Peaule, comme dit Valé, y’a tout ! Il a juste oublié : des gravillons, des panneaux « Prochainement gravillonnage »
– 1 Yam, 1 Aprilia, 4 Bmw (dont 2 à 2 cylindres seulement)
– un ravalement complet par les moustiques
– rentré à 23h30, content.

Jean.

easy :

– il n’y a eu qu’un seul vrai jardinage (le cul de sac avec les chiens: pris une sortie trop loin sur la vallée de l’Oust, je devais tourner à la Glehennaye…), la partie un peu vague était inspiré par un patchwork touristique de jolis endroits de la Vallée des Grées.
– les 4 BM étaient toutes des Twins (Rockster, R1200R, 2 R1200RT). Bref autant de pistons allemands (4X2) que le reste du monde (2X4): un 4 en ligne Yam’ et un V4 aprilien, celui qui prend les V6 pour des lanternes .
– la D136 de Limerzel jusqu’au croisement La Croisette (à l’est de Caden, et sa redescente par la D137 sur Béganne (aller avec seulement Vale et Yves?) et le tronçon Caden/ Marzan par D21/D20/D148 (qui terminait un peu dans l’obscurité notre virée « au complet ») mériteraient peut être l’honneur de se voir colorier en noir sur la carte officielle du post « Les spots qui vont bien, où qu’c’est qu’y a des virolos … ». J’en recommande chaleureusement l’étude à tous ceux qui trouvent la vie motarde triste.
– je n’ai effectivement pas d’autre argument que liquide pour essayer de faire passer le décalage horaire d’1/2h que j’ai « inventé » pour compliquer un peu nos retrouvailles: Vale, Yves et moi avions 1/2 h d’avance sur l’horaire communiqué aux 3 manquants. ça les a sans doute bien fait rire, mais ça ne se remarquait pas, sur le coup

A la prochaine (« j’aime la galette »… mais aussi la sangria, le whisky, la pizza, le couscous, le saumon, etc…): de belles balades en perspective?

yves :

trop bien tout ça on remet ça quand vous voulez(je ne suis plus en rodage maintenant; je peux enrouler un peu plus velu )…