2006-07 Vigeant 10 & 11/06

Classé dans : BDL RT, RT 2006 | 0

CR d’otakey : Week-end au Vigeant (10-11 juin)


Vendredi matin, je me lève assez tôt, je file sur internet voir la météo : ça s’annonce plutôt beau et très chaud pour le week-end. Bonne nouvelle !
Je prends mon p’tit dej vite fait en parcourant le dernier Moto journal, et je commence à préparer mes affaires : Equipement, fringues, duvet, tente, permis, licence, jerricans d’essence… Tout est sur la « check list » que je m’étais faite lors de mon premier roulage au Mans en mars dernier, à part quelques détails…
Midi, les affaires sont prêtes, je fais un p’tit tour sur les forums et j’avale un morceau.
V@le doit passer avec sa merco et sa kawette de piste sur la remorque vers 13h45 prendre tout mon bordel et je le suivrai derrière avec mon cb chaussé de bons D208 et avec des plaquettes avant neuves mises spécialement pour ce week-end de piste. Direction : le garage de Jordy, où on retrouve Jordy (bah oui c’est son garage !  ) et tba qui nous rejoins un peu après. Chacun a des trucs à faire : en tant que « newbie de base de la mécanique qui a deux mains gauches », ma mission, si je l’accepte, est de fixer les deux rails sur la remorque qu’on emmènera au Vigeant et qui supportera la kawette de V@le et la R6 de Jordy : bon, je vous passe les détails, mais j’ai bien dû mettre une bonne heure et 2 litres de sueur (bah oui il fait chaud) pour fixer 4 pauvres boulons !! Après, j’ai mis en config piste mon cb et le R6, et j’ai changé la plaque de la remorque (pas pour les radars hein …). Pendant ce temps-là, Jordy s’occupe de ses clients (son garage est ouvert quand même !!) et change les gommards de la kawette de V@le : power race soft devant et power race soft-medium derrière : ça va coller !!  V@le et tba s’occupent de changer le PSB de la kawette, de lui mettre ses nouveaux pneus et de faire 2-3 bricoles d’avant roulage

Allez, on va peut-être s’activer un peu là si on veut pas arriver trop tard.
Mon cb rejoint celui de tba dans le fourgon et jordy et V@le mettent la kawette et le R6 sur la remorque tractée par la merco… Moi, je supervise les opérations !

On est prêt à partir, il doit être environ 18h30… Direction : Le Vigeant pour un week-end complet de piste ! 

Deux heures plus tard, V@le mets la merco sur le bas-côté… Arf, qu’est-ce qui se passe ? Tba arrête le fourgon, on va voir : ouh là, ça fume !! Bon, bah on est pas rendu… Diagnostic : un joint de culasse peut-être (c’est pas moi qui ai fait le diagnostic hein  …). On remets 2L d’eau, et roule ma poule ! 30 km plus tard : Rebelote ! Bon bah re-fumage, re-2L d’eau et re-roule ma poule. De toute façons on est bientôt arrivés, on pourra voir ça sur place…

On arrive, il fait noir, on déballe le matos, pose les tentes (bah oui c’est pas évident de planter sur le bitume), sort la table, le barbec, l’apéro… Tba est déjà bourré d’ailleurs !

Au menu : saucisses-brochettes cuites mais pas décongelées…  Y’a un peu de monde sur le parking, mais de nuit on voit pas grand-chose.
Allez, il est 1h, au lit, demain on se lève tôt !

Je vais dans ma tente, tba dans son fourgon, V@le dans la merco et Jordy dans sa tente.
1h15 : Roooooooon, Rooooooon, Rooooooooon… Je sais pas comment Jordy fait ça, mais le barouf non-homologué qu’il sort par son nez en dormant est impressionant !  Impossible de dormir vu que ma tente est juste à côté de la sienne… Bon bah je sors en slip, je prends ma tente et je la décale de 20m (finalement ça a ses avantages le bitume !) et je vais me mettre entre la merco et le fourgon… Ah, je vais enfin pouvoir dormir… P’tin il est 1h30, allez, dodo !
1h35 : Roooooooon, Rooooooon, Rooooooooon… P’tin je rêve !! C’est V@le maintenant, dont les vibrations nasales arrivent à passer au travers les portes de sa merco et venir me titiller les tympans…
Rebelotte : Re-en slip dehors, re-déplaçage de ma tente, re-couchage, et là ça va, plus de ronflements…
Ahhhhhh…
Mais bon, ça ne m’a pas empêcher de mal dormir… 

D’ailleurs, je vais sortir un nouveau théorème : Le théorème du pistard en tente : « Tout pistard en tente ne peut prétendre passer une bonne nuit sur un paddock, quel qu’il soit »
Bref, samedi matin, je me lève, il est 6h, il fait un temps superbe !

Je vais faire un tour du circuit (à pied hein…) : j’ai pas vu grand-chose, on verra ça tout à l’heure…
Je reviens au « campement », je ramène ma tente (  ), tba est debout, Jordy se lève et je réveille V@le qui m’a pas l’air très frais !

 

P’tit déj au soleil et au frais, et je prépare mes papiers pour le contrôle administratif : je reviens avec un beau bracelet «bleu » (pour la série) et avec un T-shirt gratos !! Mais c’est con c’est un XL… Je repars pour le contrôle technique : équipement ok. Bécane pas trop ok : « tu me limeras ton levier », « ton pot tiens pas là… », « faut me limer les platines là », « euh, tu me couperas la patte qui dépasse là », etc…  Mais bon, il me met un autocollant sur la tête de fourche donc c’est ok ! Cool ! Je vais quand même modifier les quelques trucs que je peux histoire d’être réglo, même si j’ai pas beaucoup de temps.
Entre temps, y’a moibzh (en Z1000) et sa moitié qui nous ont rejoint, ainsi que Julius avec sa Buell « série spéciale Julius ». Ils sont venus juste pour la journée du samedi et sont partis ce matin de Nantes… C’est con, ils sont en série verte, gros cube oblige…
Bon, première série pour les « bleus » à 9h05. Vérifiage de pression, dernières p’tites vérifs, on s’équipe, on est prêt et la pression monte…

On se dirige tous les 4 avec les autres bleus vers la piste pour la première session… V@le doit roder ses power race, mais tel que je le connais, il va pas mettre longtemps !! Moi, faut pas que je me mette au tas pour la première session, ce serait con quand même !! Allez hop c’est parti : le revêtement est pas top, mais le circuit est super : très technique, très intéressant, le top quoi !! En plus, il fait toujours un grand soleil !!
On rentre, c’était une première session « découverte du circuit » pour moi, bien sympa, même si je me suis un peu fait surprendre au « trop tard »… V@le, comme prévu, a rodé ses pneus, Jordy s’est fait plaisir à son rythme ( ) et tba se remémore le circuit.

Les deuxième et troisième sessions se passent bien et je découvre un peu plus le circuit. Les D208 accrochent du feu de dieu comparé aux GT501, et ça commence à frotter de partout, malgré le fait que je déhanche autant que je peux. V@le me mets au moins un tour à chaque session, il fume tout ce qui bouge chez les bleus ! Putin il roule bien !
(V@le en action :

Tba, bah j’arrive pas à le suivre !!
(le voilà en action :

Jordy se fait plaisir sans risquer de se mettre au tas… 

Le midi, il commence vraiment à faire chaud, et les bouteilles de flotte se vident aussi vite qu’une hayab à fond de 6. On se fait un p’tit pique-nique avec tout le monde  et on se rééquipe (sauf Jordy qui décide de ne pas rouler à cause de la chaleur, et qui en profitera pour faire des super tofs) pour la première session de l’aprem (25 min) : après avoir enfilé ma combi un peu mouillée (de sueur hein !!), c’est reparti ! P’tin il fait chaud là quand même !! L’attente, avant de partir, sous le soleil et tout l’équipement, les moteurs au ralenti, est insupportable. Dès que le commissaire fait signe d’y aller, je peux vous dire qu’il le dit pas deux fois, surtout avec une chaleur pareille ! Gaaaaaaaaz 

P’tin que c’est bon le circuit !
Hop, grand gauche, 4, 5, 6, j’arrive au fameux « trop tard », je le vois trop tard et je prends les freins… trop tard ! Oh putin ! Merde je vais m’y mettre là…  Je passe le vibreur extérieur, une p’tite glissouille sur un bout de pelouse, et les graviers arrivent… Bon, j’ai lu sur un forum que si on arrive dans les graviers, faut débrayer, bien se mettre sur l’arrière et sortir les pattes : j’exécute, avec option prière et serrage de fesses en plus…  J’arrive dans les graviers, ça bouge, ça bouge, oh putin, putin… ça ralentit, ça ralentit, je contrôle, ça s’arrête. Pffffff… P’tit coup de chaud (je m’en serais bien passé vu la chaleur). Allez, faut que je reparte là : première, je vais tout droit (on peut récupérer les stands en allant tout droit, y’a un passage), je me galère un peu dans les graviers mais je m’en sors… Cool !! C’est mon premier bac à graviers sans chute !! Je repars par les stands, et je finis ma session, tout content d’être resté sur mes 2 roues !

Je rentre au stand et bois 2L de flotte (à peu près autant que la merco de V@le : 2L pour 40 km !!).
V@le vient de péter le chrono avec sa kawette : 2’01 ! Chapeau bas l’artiste !
Tba est content des siens sur son cb « full carbone » puisqu’il tourne en 2.13 réguliers environ.
Et moi, je dois être loin de ça puisque j’arrive pas à suivre tba !!
Allez, dernière session de la journée : P’tin ça frotte vraiment de partout, j’aime pas ça, ça rassure pas mais bon c’est comme ça, ça m’apprends à déhancher au moins !!

Je prends de plus en plus mon pied et c’est uniquement à la fin de cette session que je connais vraiment le circuit. Ce que je veux dire par là, c’est qu’à cette session, il n’y avait plus aucun virage où je me disais : « c’est lequel déjà celui-là ? Il passe fort ou pas ? » En gros, je connaissais le virage dans lequel j’arrivais. Idem pour les rapports : je savais sur quel rapport j’étais à tel endroit du circuit, alors qu’avant c’était encore au « felling »…
Jordy nous a fait des superbes photos, V@le a vraiment pourri tout le monde, il va juste falloir qu’il déhanche maintenant parce qu’à force de prendre des angles comme ça, il va finir par se sortir l’animal !!
Tba est content, il tourne en 2’12 et se fait bien plaisir, même s’il pense qu’il peut largement améliorer ses freinages. Moibzh s’est fait plaisir avec son Z1000  

chez les « verts », tout comme Julius qui envoie du gros et dont le barouf caractéristique de sa Buell était quand même bien agréable à l’oreille, surtout à la réaccélération en début de ligne droite des stands.
Mais les deux compères de la série « verte » ne roulent qu’aujourd’hui, et rentrent dès ce soir à Nantes… J’en profite pour faire un p’tit tour dans le paddock sur le Z (merci moibzh), avant qu’ils ne chargent et rentrent sur Nantes…
Pour moi, ça a été une super journée, riche d’enseignements et de plaisir ! Malgré le soleil ravageur, les conditions ont été excellentes pour rouler. Enfin pour moi, excellent ça veut dire pas de pluie quoi…

Y’a eu pas mal de chutes aussi, surtout chez les « bleus », mais étonnamment je suis resté sur mes 2 roues !!  D’ailleurs, c’est ma première journée de roulage sur piste sans chute, ça s’arrose !! Tiens bah ça tombe bien, y’a un pot organisé à 18h ! Allez, je finis juste de refixer mon attache de pot et j’arrive !

Je vais enfin pouvoir faire connaissance du gars qui tourne avec sa vieille BM full barouf et qui bouchonne un peu !! Mais en y réfléchissant bien, vu l’âge du brêlon et du bonhomme, ses pneus de 19 pouces et de 90 à l’avant et 110 à l’arrière, il roule finalement pas mal !!
Mr.clean nous rejoint aussi, ça fait plaisir de le voir.
Direction le campement pour préparer l’apéro (enfin l’eau pour moi) et le barbec du soir !
Pffff, le soleil descend pas bien vite…. On essaye désespérément de faire un peu d’ombre !

Dès que je rentre, j’ajouterai « crème solaire » sur la check list !! Tba devait payer le champagne si V@le roulait en dessous de 2.04, mais il y a pas pensé. C’est pas grave, il en amènera deux au prochain roulage le 24 juin !
On visionne les photos de Jordy qui sont bien sympas (il en a pris plus de 200 !) et on mange des p’tites grillades mieux grillées que la veille !!

Mmmh, j’aime bien les brochettes moi ! 

Au cours du repas, MaGax nous rejoint avec son cb « couleur spéciale » sur la remorque : lui ne roule que demain. On fait connaissance, très sympa, et il me dit que y’a deux potes parisiens qui doivent venir ce soir aussi, avec des cb, pour rouler demain !! Cool, ça va être la cbcup dimanche !
Mr.clean nous rejoint avec la bouteille de cidre qui va bien, on boit un coup, la soirée passe, les 2 autres cbistes arrivent en effet plus tard : on discute un peu mais ils repartent dormir dans un p’tit hotel… Arf, je les aurais bien rejoins moi, un bon p’tit lit m’aurait fait du bien !
Bon, on discute un peu de tout et de rien, et il commence à faire tard…
Sous la chaleur encore torride, j’en profite pour faire quelques photos de charmes très sexy sur le cb de tba :

Bon allez, au lit maintenant ! Bien sûr, je vais pas me faire avoir comme hier donc je déplace directement ma tente à 30m des 2 ronfleurs professionnels !
J’ai passé une bonne nuit, j’ai dormi une heure !! 

Dimanche matin, debout, grand soleil encore !
Une bonne journée qui s’annonce : on se prépare pour la première session. Les 3 nouveaux cb passsent au contrôle technique, et c’est parti pour la première session : allez, on retrouve ses marques, on se fait plaisir : ça passe de plus en plus fort, ça frotte de plus en plus, et je prends un pied d’enfer !
Deuxième session : tba me montre certaines trajs que je prenais comme une merde avant. Je le suis, il me montre, ok. Bon, je le passe à un moment, je suis au taquet, je pense prendre des bonnes trajectoires, je freine plus tard, et j’arrive au freinage en bout de ligne droite des stands : merde, merde… arf… oups… bon, bah tout droit !
Même technique que la veille, ça a marché, je suis arrivé plus vite mais je me suis pas planté. Ouf… En tout cas, MaGax m’a dit que c’était joli vu de derrière !!  D’ailleurs, ce saligot en a profité pour me passer !  Je repars des graviers comme je peux, j’en ai d’ailleurs récupéré quelques-uns au passage dans mes bottes, et gazzzzzzz.
Je finis la session avec toujours autant de bonheur.
Troisième session : Arf, les 2 cb parisiens spécialistes de Carole vont trop vite : ils partent devant, j’essaye de les suivre mais j’y arrive pas (Là, je suis derrière et je les suis pas !

Ils tournent en 2’09 les bonhommes… 

Mais bon, je m’accroche. D’autant qu’on est partis avec personne devant donc on peut enchaîner les bons tours. Je sens tba derrière moi, qui doit pas être loin, mais je me dis : « allez, au taquet, faut pas qu’il me passe ! »

Je maintiens le rythme pendant un ou deux tours mais je me chie dessus au freinage au bout de la ligne droite des stands, et tba me passe…  Arf… Je reste au contact, du moins j’essaie, j’y arrive pas trop mal. Cool, ça veut dire que j’ai quand même progressé par rapport au début du week-end où il me mettait un boulevard. V@le me passe comme une balle, comme d’hab et passe tba presque dans la foulée, dans le grand gauche avant le « trop tard », à l’extérieur… Mais tba l’a pas vu, et il s’écarte, V@le écarte donc sa traj, mais vu qu’il passait à l’extérieur, bah il sort dans l’herbe !  Aïe… Je suis juste derrière et donc aux premières loges : je le vois sortir, sauter avec sa kawa, et j’aperçois les pneus qui arrivent : « Aïe, aïe, aïe…» Mais il a réussi à passer juste à gauche (je sais pas comment il a fait, et lui non plus je crois!!) et à retrouver la piste…  Oh le con ! Il m’a foutu les jetons !!  On finit ensuite la session sur un bon rythme… Tba a pété un bon chrono de 2’10 ! Chapeau ! Pendant cette session, j’ai failli m’y mettre au « trop tard » (encore lui…) : bah oui, j’ai rétrogradé au freinage de 6 à 1 au lieu de 6 à 2 donc forcément, ça fait bizarre… L’arrière qui part en glisse au freinage façon supermot quoi !! Je sais pas ce que ça rend vu de derrière, tba vous le dira, mais en tout cas c’est pas très rassurant !! MaGax avait l’air de suivre le rythme mais vu qu’il devait tourner à peu près comme moi, il a pas réussi à me remonter pour qu’on se tire une bourre, dommage ça m’aurait bien plu ! La prochaine fois MaGax ! Enfin il a quand même pris le temps de dire bonjour aux spectateurs : 

Allez, on rentre… Pfff, quelle chaleur encore !!Le midi, on mange avec MaGax et les parisiens accompagnés de leur moitié : sympa malgré la chaleur caniculaire !

D’ailleurs MaGax a un p’tit coup de chaud le midi et se repose… Un peu comme V@le la veille à la fin d’une session… Ah là là, les p’tites natures !! 

MaGax vérifie ses plaquettes le midi : il lui en reste presque plus. Ah le con, il aurait du prévoir, comme moi quoi. Dommage, il fera peut-être pas la toute dernière session. Machinalement, je regarde les miennes : « bah merde, elles sont où ? Putin y’en a plus !! »
Tba : « bah ça m’étonnes pas »
Arfff… Je suis con, je pensais que ça tiendrait largement le week-end ! Elles étaient neuves ! Là il doit me rester 1mm… Bon bah je fais au moins l’avant dernière session !
Allez, c’est reparti : je n’arrive toujours pas à suivre les 2 parisiens mais j’ai vraiment l’impression d’améliorer encore.
( Moi en action :

Quel pied !! A la fin de cette session, je suis complètement vidé, j’ai tout donné, vu que je me doutais que mes plaquettes allaient pas me permettre de faire la toute dernière session…
Après avoir englouti 1L de flotte, je regarde mes plaquettes, bah je les ai pas trouvées ! Tba démonte les étriers, sort les plaquettes : ah bah y’a plus de garniture !!

Et forcément, j’ai pas de jeu de rechange, tout comme les autres cbistes… sauf tba mais il a des nissin alors que je suis en brembo… Arfff…
Je positive en me disant que j’ai passé un super week-end, qu’on a eu du beau temps, que j’ai pas plié la bécane, que j’ai progressé de manière progressive pour finir en 2’12 je pense (je me suis basé sur tba et les autres cb vu qu j’avais pas de chrono). Donc bon, c’est pas un drame, même si sur le coup, ça fait ch*** ! 

Jordy me propose de prendre son R6 pour la dernière session, en y allant molo, mais bon le prix d’une chute avec un tel engin et la fatigue me font revenir à la raison et refuser cette offre pourtant fort alléchante…
Je suivrai donc la dernière session du week-end du haut de la tour, en compagnie des deux demoiselles parisiennes, très sympa. D’ailleurs, c’est marrant comme on a l’impression que c’est pas long une session quand on regarde tourner, alors que sur la bécane, ça parait bien plus long !!
On redescend ensuite et on rejoint les autres.

Une p’tite photo de l’équipe de choc :

Il est temps de plier tranquillement bagages !

La merco de V@le va rester dans un garage pas loin du Vigeant, et l’assistance lui envoie un taxi avec attelage pour qu’il puisse rentrer.
Mr.clean vient nous dire au revoir avec sa trotinette (pratique pour circuler dans les paddocks cet engin !).
On dit au revoir aux parisiens, qui me proposent d’ailleurs de venir à Carole un jour pour qu’ils me montrent leur jardin ! Bah ouais, ça me dirait bien moi de venir à Carole… Affaire à suivre !
V@le et Jordy repartent. Les parisiens s’en vont également. Les cb sont dans le fourgon et tout est prêt. On part aussi, avec MaGax qui suit derrière, direction Nantes. Le sentiment d’avoir passé un week-end inoubliable avec des gens vraiment cools m’envahit alors, au moment où je ferme les yeux bercé par le ronronnement du moteur du fourgon…